Liaisons dangereuses…

Zevenendertigste afleverinapril 2008


Liaisons dangereuses…

Vaak neem ik waar hoe Nederlanders Franse woorden die ze wel kennen in een gesprek, niet herkennen simpelweg door het gebruik van de ‘liaison’. Dit simpelw middel om de ‘flux de bouche’ op snelheid te brengen, wordt niet alleen niet goed toegepast maar vormt ook een grote bron van spraakverwarring. Want ‘encore’ kent men bijvoorbeeld wel, maar wat is in hemelsnaam ‘tencore’,  ‘zencore’, ‘mencore’ of ‘rencore’?

De liaison is het aan elkaar rijgen van woorden middels het samenvoegen van de laatste medeklinker van de ene met de eerste klinker van de andere. Het vindt dus alleen plaats met woorden die inderdaad beginnen met een klinker, of met een stomme H (h muet). En er is uiteraard een uitzondering: nooit na ‘et’.
In de praktijk zijn de jonge generaties Frans wat losser met de liaisons. Dat is niet alleen jammer voor de schoonheid van uw Frans, maar vooral voor de mogelijkheid om te begrijpen en begrepen te worden…

Oefen even met de volgende tekst: zoek de liaisons… Ik heb al de eerste aangegeven.

Mademoiselle Ursule, ma secrétaire, qui n’a jamais été amoureuse (à ce qu’elle assure), est un dragon quand il s’agit de protéger mon adorable épouse.

Sans hésiter, elle écarte en agissant étonnement efficacement toutes mes anciennes ‘amies’ et attaque jalousement toutes les autres ‘idylles’, même les plus anodines…

Hier encore, elle a démontré son incroyable habileté à sans cesse imaginer les histoires les plus abracadabrantes…

Elle avait entendu que je devais déjeuner en ville, avec une certaine Antoinette, dont elle ne savait en fait absolument rien (ce qui est à son avis insupportable et presque incorrect).

‘Si vous devez absolument aller au restaurant’ me dit-elle en me regardant assez hostilement, ‘essayez au moins de finir à temps pour pouvoir ensuite écrire à l’inspecteur des impôts à propos des avances sur TVA. Vous allez encore sans aucun doute oublier une chose ou l’autre et revenir en retard’.

Sans attendre et en imaginant à l’avance une longue après-midi administrative et ennuyeuse, j’ai couru à mon auto pour arriver à l’heure à mon rendez-vous avec Antoinette, une adorable aïeule de quatre-vingts huit ans aux yeux vifs et pétillants. Avec énormément de plaisir et une immense attention, j’ai écouté ses histoires inspirantes, et ai en effet oublié le monde entier.

 

 

Réponse:

Het antwoord is… de leeftijd van Antoinette.

Wilt u het niet geloven, dan tel met me mee :

 

Mademoiselle Ursule, ma secrétaire, qui n’a jamais été amoureuse (à ce qu’elle assure), est un dragon quand il s’agit de protéger mon adorable épouse.

Sans hésiter, elle écarte en agissant étonnement efficacement toutes mes anciennes ‘amies’ et attaque jalousement toutes les autres ‘idylles’, même les plus anodines…

Hier encore, elle a démontré son incroyable habileté à sans cesse imaginer les histoires les plus abracadabrantes…

Elle avait entendu que je devais déjeuner en ville, avec une certaine Antoinette, dont elle ne savait en fait absolument rien (ce qui est à son avis insupportable et presque incorrect).

‘Si vous devez absolument aller au restaurant’ me dit-elle en me regardant assez hostilement, ‘essayez au moins de finir à temps pour pouvoir ensuite écrire à l’inspecteur des impôts à propos des avances sur TVA. Vous allez encore sans aucun doute oublier une chose ou l’autre et revenir en retard’.

Sans attendre et en imaginant à l’avance une longue après-midi administrative et ennuyeuse, j’ai couru à mon auto pour arriver à l’heure à mon rendez-vous avec Antoinette, une adorable aïeule de quatre-vingts huit ans aux yeux vifs et pétillants. Avec énormément de plaisir et une immense attention, j’ai écouté ses histoires inspirantes, et ai en effet oublié le monde entier.

©2018 Communities Abroad  |  infofrankrijk.com

DISCLAIMER

Login

of    

Forgot your details?

Create Account