Accordé(e) ou non ?

Vierenveertigste aflevering december 2008

Accordé(e) ou non ?

De overgrote meerderheid van de Frans lerende Nederlanders wil vooral kunnen spreken. Kunnen schrijven is vaak gezien als een tweederangs prioriteit, of als onbegonnen (en dus niet aan te beginnen) werk. Het is jammer, want lopen doe je het makkelijkst op twee benen, en het Frans heeft zoveel klanken die op verschillende manieren te schrijven zijn (ex: o, au, eau…) en dus zoveel homoniemen (un sot [een zot], un saut [een sprong], un seau [een emmer]…), en zoveel andere structuren dan het Nederlands dat het jammer is om alle hints die de geschreven taal geeft niet te benutten.

Bij voorbeeld over het mannelijk en het vrouwelijk. Hier zijn de vuistregels:

Met het (hulp)werkwoord ‘être’ krijgen alle bijvoeglijke naamwoorden die over een vrouwelijk entiteit gaan de vrouwelijke vorm (dus ‘mon mari est heureux’ wordt ‘ma femme est heureuse’)

Met jet (hulp)werkwoord ‘avoir’, krijgen de ‘participe passé’ (als ‘donné’: gegeven) alleen deze vrouwelijke vorm als het (vrouwelijke) lijdend voorwerp vóór het werkwoord is:

J’ai donné une pomme à Adam (dit Eve)

Je la lui ai donnée.

Veel woorden – zoals ‘lequel?’, ‘tout’, ‘celui’ – hebben een vrouwelijke (laquelle, toute, celle) die gebruikt horen te worden.

‘lui’ is in de structuur hierboven is zowel voor het mannelijk als voor het vrouwelijk gebruikt. Je la ‘elle’ ai donnée’ klinkt gewoon niet… J

Toepassen? Print even de onderstaande tekst en schrijf het opnieuw alsof alle mannen vrouwen zouden worden en omgekeerd.

L’occasion ratée

L’autre jour, j’ai rencontré un ami… que j’avais tellement perdu de vue que je ne rappelais plus du tout de lui. Mais ce monsieur semblait très bien me reconnaitre et était tout heureux de m’avoir retrouvé. Il m’a demandé des nouvelles de ma femme. Il voulait aussi tout savoir sur la santé de ma vieille maman, sur celle de mon petit garçon, sur la mienne. J’étais très gêné, et essayais de me rappeler qui il était. En restant assez vague, je lui demandais comment allait sa femme à lui. ‘Laquelle ?’ me demanda-t-il. ‘La nouvelle…’ dis-je à tout hasard. Elle était heureusement en pleine forme et m’envoyait son bon souvenir. Après quelques minutes de conversation assez chaleureuse, il m’a embrassé en me disant ‘Salut, Claude ! À la prochaine !’. Je ne m’appelle pas du tout Claude… Il m’avait pris pour quelqu’un d’autre ! Dommage : il était vraiment gentil, après tout…

Schrijf hier :

Antwoord :

L’autre jour, j’ai rencontré une amie… que j’avais tellement perdue de vue que je ne rappelais plus du tout d’elle. Mais cette dame semblait très bien me reconnaitre et était toute heureuse de m’avoir retrouvée. Elle m’a demandé des nouvelles de mon mari. Elle voulait aussi tout savoir sur la santé de mon vieux papa, sur celle de ma petite fille, sur la mienne. J’étais très gênée et essayais de me rappeler qui elle était. En restant assez vague, je lui demandais comment allait son mari à elle. ‘Lequel ?’ me demanda-t-elle. ‘Le nouveau…’ dis-je à tout hasard. Il était heureusement en pleine forme et m’envoyait son bon souvenir. Après quelques minutes de conversation assez chaleureuse, elle m’a embrassée en me disant ‘Salut, Claude ! À la prochaine !’. Je ne m’appelle pas du tout Claude… Elle m’avait prise pour quelqu’un d’autre ! Dommage : elle était vraiment gentille, après tout…

©2018 Communities Abroad  |  infofrankrijk.com

DISCLAIMER

Login

of    

Forgot your details?

Create Account